La Saint Valentin, plus qu’une fête, une tradition

Il était une fois la Saint-Valentin ...

Tous les ans à l’approche du 14 février les esprits s’émerveillent. Les amoureux ou amoureuses procède alors à une course effrénée pour faire plaisir à leur moitié. Chocolat, fleurs, bijoux…. Tant de chose à offrir à l’être convoité.

A l’occasion de cette fête spéciale, symbole d’union, d’amour, de partage et surtout de plaisir, l’À-Te-Lier à décider de vous donner un petit cours d’histoire.

Connaissez-vous vraiment l’histoire de Saint Valentin, le saint patron des amoureux ?

Mais d’où vient la fête de la Saint-Valentin ?

A l’origine de la fête de la Saint-Valentin se trouve en réalité une célébration libertine, les Lupercales romaines. « C’était une tradition religieuse païenne, explique Jean-Claude Kaufmann. Les hommes parcouraient la ville et fouettaient les femmes sur le ventre avec des lanières de cuir pour les rendre fertiles. »

Pourquoi le 14 février est la fête des amoureux ?

Certains affirment que nous devons la Saint-Valentin à Valentinus, un prêtre de l’Église catholique. Alors que l’empereur romain Claudius II avait interdit les mariages — pour encourager les soldats à partir plus nombreux à la guerre, ce prêtre aurait tout de même continué à marier les amoureux. Un engagement qui lui aurait valu l’emprisonnement puis l’exécution… un 14 février. Puis, le pape aurait aboli les Lupercales et nommé Saint-Valentin, saint patron des amoureux. Cette fête que nous sommes aujourd’hui si nombreux à considérer comme une fête commerciale est pourtant une véritable coutume depuis le Moyen Âge. Des processions sont même organisées pour célébrer les amoureux. Et des parties de cache-cache entre célibataires sont destinées à permettre à chacun de trouver l’âme sœur. À partir du XIXe siècle, la pratique de l’échange de petits mots d’amour se développe. Et les « Valentines », cartes portant des mots doux, deviennent les symboles de la Saint-Valentin.

Au moins trois saints nommés Valentin différents, tous trois martyrs, sont fêtés le 14 février. Leur fête a été fixée à cette date par décret du pape Gélase Ier, en 495. Ils sont mentionnés depuis dans les premiers martyrologes :

Valentin de Rome, un prêtre qui a souffert le martyre à Rome dans la seconde moitié du iiie siècle et qui a été enterré sur la Via Flaminia ;

Valentin de Terni, un moine ou un prêtre, martyrisé à la même époque et décapité au même endroit ;

Valentin de Rhétie, moine gyrovague et prédicateur du ve siècle.

La Saint Valentin de nos jours …

« La Saint Valentin change de cible pour se tourner vers le couple marié, où le désir de romantisme des femmes est souvent rapidement déçu par le fonctionnement conjugal, raconte Jean-Claude Kaufmann. La Saint Valentin va alors fonctionner comme un rattrapage symbolique : il s’agira du seul jour de l’année où l’homme doit exprimer son affection. »

Le jour de la Saint Valentin est considéré dans de nombreux pays comme la fête des amoureux. Les couples en profitent pour s’échanger des mots doux et des cadeaux comme des cartes, chocolats ou des roses rouges emblème de la passion

La fête est maintenant associée plus étroitement à l’échange mutuel de « billets doux » ou de valentins illustrés de symboles tels qu’un cœur ou un Cupidon ailé.

À l’envoi de billets a succédé l’échange de cartes de vœux. Cependant, en Amérique du Nord, les échanges de cartes ne se font pas selon la conception européenne où la carte de Saint-Valentin est envoyée à une personne « unique ». Il n’est pas rare qu’une personne y envoie une dizaine de cartes, et même que des élèves d’école primaire en envoient à leur maîtresse d’école.

En France, le dessinateur Raymond Peynet est l’auteur d’illustrations emblématiques des couples d’amoureux dont l’une a été reprise sur un timbre « Saint-Valentin de Peynet » par la Poste.

Quant eux fleuristes, ils font en ce jour de la Saint-Valentin le chiffre d’affaires qu’ils feraient habituellement en une semaine. La rose représente 80 % des ventes.

Partager cet article

Abonnez-vous à notre Newsletter

Autres articles

Abonnez-vous à notre Newsletter